Presentation du Belouga

vous restaurez, réparez ou simplement entretenez... vous recherchez une solution à votre problème...

Presentation du Belouga

Message par Stefan » 30 09 2005 9:44

Bonjour,
Je cherche depuis longtemps une forme de carène qui me corresponde et je suis tombé en admiration devant celle du Belouga. Je ne vous cache pas que j'ai parcouru votre site avec interet pour avoir un maximum d'informations. Mais en fait j'ai bien du mal à me faire une idée complète. quel procédé de construction est utilisé pour la coque, comment est l'intérieur de la cabine ? pourquoi une cabine si haute? en existe il de plus basse ? L'origine de construction de cette unité ? Plan de forme général et plan d'ammenagement ? Disponibilité et prix des occasions ou restorations possibles ? ....

En fait, vous l'avez compris, je reste complètement sur ma faim, je meure d'envie d'en savoir plus. J'ai feuilleté quelques Chasse Marée, et le n° 173 comporte un plan de forme et de voilure, c'est au moins ça de gagné. Par contre pouvez vous me dire si à votre connaissance, il existe un magazine ou livre qui a traité plus en détail du Belouga ?
Merci d'avance et fellicitations aux propriétaires d'avoir de si beaux bateaux.
Stefan
Stefan
 

tentative de réponse

Message par AlainDH » 30 09 2005 15:06

Je vais essayer de répondre point par point à vos questions :

Procédé de construction : à l'origine la construction était en bordé classique (1943). L'évolution a pointé assez vite avec des fonds en double bordés croisés avec incorporation de toile imprègnée d'huile de lin (procédé utilisé notamment par le chantier Silvant à Conflans Ste Honorine et peut-être par d'autres chantiers ) . il y a eu très peu de tentative CP ( 2 à ma connaissance) et ensuite est apparue, dans les années 65/70 la construction polyester, à l'époque due à une forte demande des propriétaires de bélougas qui ne voulaient plus avoir de bois à entretenir.
Aujourd'hui, j'aurais un bélouga à construire, je ferais les fonds en CP et les côtés en petites lattes jointives, le tout traité époxy. Je pense qu'on aurait là un bateau solide, étanche , léger et fontionnel. J'utiliserais la même méthode pour le roof : lattes jointive sur barreaux l'ensemble reposant sur un hiloire en massif comme à l'origine.

L'intérieur de la cabine est "classique", à savoir : un puits de dérive central sur lequel est articulée une table rabattable, un banc de chaque côté permettant de s'assoir et se transformant en banette simple la nuit,
un meuble réchaud et un meuble évier de part et d'autre de la descente, un triangle avantpermettant un voire deux couchages selon que l'on dispose ou non d'un meuble penderie. Le tout est malgré tout un peu spatiate ( pas de hauteur sous barreau dans la cabine, le bateau ne mesure que 6m50). Il est cependant assez génial utilisé en "day-boat" d'autant que son grand cookpit est encore amélioré en navigation par un capot de descente largement dimenssionné très agréable. Le cookpit peut être amélioré et devenir aotovideur, ce qui augmente la sécurité à la mer.
Pour vous faire une idée , je vous invite à rencontrer un quelconque prorpiétaire ( faites-nous savoir dans quelle région vous êtes et nous vou aiguillerons vers le bélouga le plus proche) qui se fera un plaisir de vous montrer son bateau .
Pourquoi une cabine si haute ? Elle ne l'est pas, c'est le franc bord qui est bas ! En existe t-il de plus basse ? oui , à Rennes un propriétaire a carrément rasé le roof, mais ça ne ressemble plus à rien !

Pour ce qui concerne l'origine de ce bateau, je prépareun récapitulatif que je mettrai dans les documents "archives bélouga" du site. En résumé : le bateau a été dessiné par Eugène CORNU à la demande de Jacques LEBRUN (ex champion olympique) en 1941.A l'époque , pas question de naviguer en mer, les côtes étant minées, J. LEBRUN désirait un bateau pour s'entrainer sur la Seine. Le 1er bélouga construit en 1943, grâce à un bon de matériaux obtenu par le CVP, se nommait CRISLOUKI (bateau de J LEBRUN). Il s'est avéré si bon marcheur qu'à la fin de la guerre 22 bateaux avaient été fabriqués au nez et à la barbe des allemands, avec le même bon de matériaux. Le développement de la série ,après guerre , a été assez stupéfiant.

Pour ce qui concerne les plans, ils sont disponibles : cliquer sur ce lien :http://oico.free.fr/V1/Forum/viewtopic.php?t=31

Pour les questions de disponibilité de prix et de restaurations possibles , c'est selon...(voir rubrique "annonces " sur le site )

Il y a fort peu de documentation sur le bélouga : le "Bélugou" y a consacré une page, la revue bateau un article "aà la barre du..." il y a bien longtemps... et dans le chasse marée effectivement très peu de choses. Il reste sur ce plan bien du travail à faire...mais je sais que d'aucuns y pensent.

En fin pour info, si vous n'êts pas trop loin de la région nantaise, nous vous invitons à nous rendre visite lors des régates des 8 et 9 octobre ( voir site), vous y serz le bienvenu

Cordialement
AlainDH
AlainDH
Administrateur
 
Message(s) : 929
Inscription : 26 07 2004 11:26
Localisation : région nantaise

Merci de la réponse

Message par Stefan » 03 10 2005 18:27

Merci bien, les quelques informations permettent déjà d'y voir un tout petit peu plus clair. Effectivement, le franc bord est bas par rapport à la hauteur de la cabine. Je dirai que c'est ( à mon gout) la seule fausse note de ce plan. J'ai retracé les plans du bateau et rehaussé le franc bord, c'est le jour et la nuit au niveau esthétique. Je suppose que naviguer en eau douce initialement ne nécessitait pas une hauteur de bordée supérieure. Mais d'ailleurs, peut on affronter du mauvais temps en mer avec ? Le fardage du gréement houari n'est il pas trop important par rapport au peu de rappel de la dérive courte en cas de grand vent ? Qu'en est il de la gîte ? Par contre si j'ai une certitude, c'est qu'au fur et à mesure des heures que j'ai passé à retracer les lignes de la coque, c'est vraiment ce que je cherchais depuis longtemps, je suis très content. Maintenant, est ce que je commence à rechercher une telle unité que je pourrais financer à moyen terme ou est ce que j'entreprend une construction CP avec modification de la forme des hauts pour réhausser le franc bord et éviter le "tulipage" du à la courbure ? je ne sais pas, c'est une réflexion que je dois mener. Je n'ai pas l'impression que le marché d'occasion du Bélouga me permette d'en acheter un, malheureusement. Je suis à cheval entre la Seine et Marne et le finistère sud, savez vous s'il en existe dans le pays bigouden que je pourrai voir ?
Merci encore de votre réponse,
Cordialement
Stefan
Stefan
 

Message par AlainDH » 03 10 2005 19:43

Pour apprécier les performances de ce bateau, il vous faut à tout prix l'essayer. Votre analyse est juste pour ce qui concerne les questions de stabilité et on est en droit de se poser toutes ces questions. Mais les réactions du bateau sont remarquables , il possède une "stabilité de formes" étonnante et son peu de poids de rappel n'est pas vraiment un handicap. Il demeure que, comme j'ai pu le souligner déjà, le bélouga est un "day-boat" avec lequel on peut faire de la croisière, un oeil sur la météo pour ne pas faire n'importe quoi. Par force 7, il est préférable de jouer au bridge ou à la belote...
Il devrait être possible d'en voir en pays bigouden, nous en connaissons un à Combrit (en chantier), sinon pas trop loin à Lorient où il y a LOBELIA qui est superbe et qui navigue fréquemment.

Mais j'expose là un avis personnel, peut-être y en a-t-il d'autres ?...
AlainDH
AlainDH
Administrateur
 
Message(s) : 929
Inscription : 26 07 2004 11:26
Localisation : région nantaise

Message par Jean-Yves Giraudeau » 03 10 2005 21:21

Lorsqu'on veut une décapotable, il plus simple de s'acheter directement l'objet de ses rêves plutôt que de s'offrir une berline et de la transformer. Lorsqu'on désir habiter une ferme bretonne il nettement plus facile d'acheter une vielle longère que de transformer une villa moderne en bâtisse néo campagnarde.

Je plaisante, mais à peine. Le patrimoine de bateau des années 40 à 60 est d'une richesse invraisemblable. Cornu a dessiné des dizaines de bateaux. Un petit bateau de caractère, mieux défendu, avec un franc-bord plus généreux, un roof plus discret, ça existe. Autant choisir directement un modèle authentique plutôt que de bricoler approximativement au risque d'obtenir une unité moche, instable, et navigant comme un sabot.

Si le Bélouga vous plaît, allez-y, foncez, c'est un magnifique bateau. S'il ne vous convient pas pour des aspects aussi importants que ceux que vous évoquez, cherchez un autre modèle... y'a de quoi faire.

Cela dit, je vous engage vivement à choisir le Bélouga... ça fera un copain de plus.
Jean-Yves, l'ex patron du
plus beau bélouga de l'univers.
Jean-Yves Giraudeau
Visiteur
 
Message(s) : 191
Inscription : 31 07 2004 18:15
Localisation : Nantes

Message par Stefan » 05 10 2005 16:25

Merci à vous pour vos remarques.
Je pense qu'il faut que j'en vois un avant de me décider de toute façon. Pensez vous qu'il soit possible de voir celui qui est à Combrit dans un premier temps ? Est il dans un chantier ou est ce une construction amateur ?
Par rapport à la réflexion de Jean Yves, je suis d'accord, mais mon problème est que je suis amoureux de beaucoup de plans des années 1890 à 1910, mais soit les dessins restent introuvables (malgré 4 ans de recherche), soit c'est hors budget pour moi. Et il est vrai que lassé d'attendre et de chercher, j'ai la tentation de prendre des risques avec une fabrication maison. J'ai plus la possibilité d'étaler un budget de construction dans le temps que de me coincer irrémédiablement avec un achat onéreux, ce que j'ai failli faire dernièrement. J'ai encore l'hivers pour chercher ( et notamment du coté du Bélouga) après je verrai.
Stefan
 

bélouga de Combrit

Message par AlainDH » 05 10 2005 18:02

Le bélouga de Combrit, NOREGU, n'est pas dans un chantier, il est dans le sous sol de son propriétaire. Vous pouvez le contacter en allant dans la liste des membres de ce site au n° 48 (PRIEUR JL) et en cliquant sur e-mail, lui adressez une demande de RV. Il est tantôt sur Paris, tantôt sur Combrit. Si toutefois ça ne marchait pas ,appelez moi au 06 88 32 69 73 et je vous communiquerai son téléphone.
Bien cordialement
AlainDH
AlainDH
Administrateur
 
Message(s) : 929
Inscription : 26 07 2004 11:26
Localisation : région nantaise

toujours le même

Message par Stefan » 25 10 2005 19:40

Bonjour,

J'ai pu prendre contact avec l'interessé, nous nous voyons vers la fin de l'année pour aller voir son Belouga en rénovation. Il m'en a dit beaucoup de bien.

Merci Alain
Stefan
 

stabilité Bélouga

Message par richard » 08 02 2011 15:31

Il est facile d'avoir des doutes sur un bateau sans lest, j'en avais aussi et aucun bateau n'est absent de limite.
Pour info il m'est arrivé plusieurs fois (pour le fun) barre amarrée force 2 d'aller voir la nuit la phosphorescence du sillage du haut du mat d'un houari (pas du pic quand même) en restant bord au vent bien sur et je ne fait que 60 kg mais ça donne une idée de la raideur de forme du bestiau.
Il serait d'ailleurs intéressant de voir, si il existe, un plan des lignes d'eau à plusieurs angles de gite ça doit être parlant.

Jean Paul
Ancien membre de l'asso internationale des propriétaires de Bélouga dans les années 70, j'ai fini de restaurer un Belouga Q. R. mais pas de l'améliorer.
richard
Visiteur
 
Message(s) : 91
Inscription : 05 08 2009 12:56
Localisation : Mombrier Gironde

présentation bélouga

Message par loïc HEVE » 10 10 2011 10:46

Pour revenir à la présentation de Alain DH, j'ai connu il y a un trentaine d'années dans la lugue du Cap-Ferret un bélouga avec un petit moteur inbaord postionné à l'entrée du roof. Ce bélouga a été broyé au tractopelle et brulé par la commune comme beaucoup d'autres ainsi que de nombreuses pinasses qui finissaient paisiblement leurs jours dans la Lugue! Ce Bélouga devait être une commande particulière ou une transformation car je n'en ai jamais revu.
loïc HEVE
Visiteur
 
Message(s) : 18
Inscription : 05 10 2007 15:43
Localisation : Cap Ferret

Belouga in board

Message par richard » 10 10 2011 19:09

J'ai rencontré dans les années 70 un Bélouga du Bassin d'Arcachon avec un in Board dans le coqueron arriére avec une embase pivotante autour de l'axe de transmission horizonto-longitudinal. C'était assez génial. L'imagination est sans limite.
Jean Paul
Ancien membre de l'asso internationale des propriétaires de Bélouga dans les années 70, j'ai fini de restaurer un Belouga Q. R. mais pas de l'améliorer.
richard
Visiteur
 
Message(s) : 91
Inscription : 05 08 2009 12:56
Localisation : Mombrier Gironde

Message par YannDH » 11 10 2011 7:27

des schémas ! je sais que ca peut interesser du monde !
Avatar de l’utilisateur
YannDH
Administrateur
 
Message(s) : 735
Inscription : 26 07 2004 12:04
Localisation : Paris

in board

Message par richard » 11 10 2011 8:16

L'axe de transmission sort du tableau perpendiculairement et au dessus de la flottaison là où se trouve normalement le HB.
L'embase pivote autour de cet axe, haute l'hélice se trouve au niveau du pont basse elle est bien immergée mais ne s'oriente pas. Rien n'est parfait.
La godille reste le plus discret.
Ancien membre de l'asso internationale des propriétaires de Bélouga dans les années 70, j'ai fini de restaurer un Belouga Q. R. mais pas de l'améliorer.
richard
Visiteur
 
Message(s) : 91
Inscription : 05 08 2009 12:56
Localisation : Mombrier Gironde

@stefan:témoignage

Message par julos56 » 12 10 2011 11:23

j'ai fait ma première navigation sur un bélouga en septembre lors d'un petit rassemblement sur la Vilaine. j'en possède un moi même, depuis mars, actuellement en restauration complète sur Lorient. j'étais intéressé par le bélouga pour son coté vieille coque en bois et par ses caractéristiques transportables. pas de frais de port, moins d'entretien, possibilités de naviguer sur plan d'eau divers et varié, 30 cm de tirant d'eau, ça offre énormément de possibilité de navigation et de mouillage. avec un bélouga tu peux aller là où les autres n'iront pas, remontée de rivière, et d'aber, échouage au plus près de la terre, au fond d'une petite crique secrète, un véritable explorateur!
Coté navigation, il est étonnant, j'ai trouvé le bateau très agréable, vif, tout en restant tolérant, avec une stabilité de forme impeccable, le bateau gite doucement dans les risées, le gréement houari étant très souple, la voile vrille, sans fasseyer, elle encaisse avant de faire giter,bref je m'attendais à un bateau plus casse gueule.
coté look, la hauteur du franc bord, c'est plutôt un atout, moins de fardage, et sensation d'avoir un bateau plus long, et également plus de sensation de vitesse en étant proche de l'eau. Autre avantage le bateau reste léger, et le poid c'est important pour les sensations mais aussi pour les manutentions sur la remorque mais aussi au chantier, possibilité de retourner rapidement la coque pour refaire la carène.
le roof et son énorme descente, c'est le truc qui tue sur le bateau, c'est super confortable et çà agrandit l'espace de manœuvre, çà évite de se contorsionner pour rentrer dans le bateau.
L'autre avantage, c'est de naviguer avec la flotte joyeuse et sympathique des bélugas. n'hésite pas à venir essayer, tu pourras avoir une opinion plus poussée sur le bateau, en découvrant les trucs et astuces de chaque bateau. Tu verras que ces bateaux sont de véritable caravanes des mer.
le béluga, c'est un bateau précurseur de la plaisance pour tous et où tu veux. Esthétisme, sensation, balade à la journée, voyage et pratique.
Coté bricolage, il faut mieux ne pas avoir deux mains gauches, çà prend du temps à restaurer et entretenir, mais pour moi qui travaille sur des bateaux en plastique avec des poteaux en alu ou en charbon, le bois c'est le pied, çà me détend le soir quand je pars travailler dessus. le bateau est super bien étudié, la construction est remarquable avec des matériaux d'origine de qualité. Le bateau à 63 ans, donc j'ai 4 zones qui sont pourris à cause de mauvais traitement ou de mauvais bois venant de réparation. Toute la structure est encore quasi impeccable et c'est magnifique à observer!
julos56
Visiteur
 
Message(s) : 18
Inscription : 24 03 2011 19:30

Message par loïc HEVE » 12 10 2011 12:16

bonjour,
quelles zones sont pourries? Vos photos du bateau et de sa restauration seraient bien venues.
Merci.
loïc HEVE
Visiteur
 
Message(s) : 18
Inscription : 05 10 2007 15:43
Localisation : Cap Ferret

Suivant

Retour vers Parlons technique, réflexions et impressions

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité