Consultation sur la numérotation des bélougas

vous restaurez, réparez ou simplement entretenez... vous recherchez une solution à votre problème...

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par Thierry » 15 03 2014 17:26

Le mien était de 1955 et avait le numéro 275....
GOVEAN: Lyman 15'5 - 1958
ZATTERE: Guépard N°114 - 2012

http://www.tgmp-architectes.fr
Thierry
Visiteur
 
Message(s) : 292
Inscription : 18 04 2006 15:44
Localisation : Lille - Ile aux Moines

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par Olivier JAMBU-MERLIN » 19 03 2014 12:13

Bonsoir à tous,

Quelques réflexions et suggestions :

1 – Le question ne s’applique qu’aux bateaux bois, les polyesters étant dans l’ensemble nettement plus récents, et plus faciles à tracer notamment parce que la règlementation (depuis la fin des années 60) était devenue un peu plus stricte sur ce point.

2 – Nous disposons, grâce à l’inventaire « remastérisé » par D.L, d’une idée assez générale des numéros utilisés par tranches de 5 ans environ pour les bateaux bois. Même s’il reste quelques incongruités chrono-statistiques, qui peuvent venir pour une part de l’histoire des bateaux : rachat de GV dotée d’un numéro différent, reproduit sur la suivante (surtout si une cession est intervenue entretemps), numéro qui a pu rester : nous parlons ici d’une période qui remonte à 50 ou 60 ans….

3 – Partant de ces données, nous avons à mon sens la possibilité d’attribuer des numéros vraisemblables aux bateaux dont nous connaissons à peu près l’année de construction : il y a suffisamment de trous dans la suite des numéros de GV que nous connaissons.
Je préfèrerais que nous attribuions un 280 ou 283 (par exemple) pour des bateaux de la première moitié des années 50 qu’un 280-b ou un 2280….

4 – Quid si un 280 ou 283 existant pointe le bout de son étrave ? D’une part, les risques (si le mot est approprié….) sont faibles : je doute qu’il y ait beaucoup de Bélougas anonymes non recensés en liberté. Ces bateaux n’étaient pas – pour beaucoup d’entre eux – d’une qualité de construction telle que, sur la base d’un entretien de plaisancier moyen, ils aient – au-delà de ceux que nous connaissons – pu passer en nombre le cap de la cinquantaine, plus encore de la soixantaine. D’autre part, si nous avons attribué un numéro existant ET que le titulaire légitime de ce numéro nous en fait la remarque, il doit être possible de réparer notre erreur involontaire en demandant à l’attributaire de modifier UN CHIFFRE que nous lui indiquerons dans sa GV. Je veux bien croire que tout a un coût, mais celui de changer un chiffre (même recto-verso) doit être supportable…..

5 – Je propose donc, en première étape, que nous déterminions non pas précisément – mission impossible – les numéros attribués par chaque chantier sur indications de l’AIB, mais des tranches de numéros par période de 5 ans. Tranches dans lesquelles, en fonction de ce que nous connaissons, nous relèverons les numéros disponibles.

On en reparle quand vous voulez.

+++++

P.S : TOY IX et son jumeau PAGURE passeront, comme à l’habitude, l’été à Bréhat. Et son prêts à faire découvrir leur terrain de jeu favori à tout Bélouga de passage !
Olivier JAMBU-MERLIN
"TOY IX" - n°761
Olivier JAMBU-MERLIN
Visiteur
 
Message(s) : 155
Inscription : 01 10 2004 10:57
Localisation : NANTES

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par ET » 19 03 2014 23:37

Bonsoir,
Neree4 est un peu concerne, car il n'ajamais eu de numero de voile. Comme je refais la garde robe, ...
Par contre, quel numero ?
Le bateau est sorti du Chantier Aubin en 1960 (?), mais n'a ete francise qu'en 62...
Quant a savoir son numero de coque ???
Je rejoins jean pierre sur l'intérêt du numero de voile. Distinguer les bteaux en regates.
De la a identifier l'année de construction, je en suis pas convaincu.
Ce qui me gene serait de prendre officiellement un numero autrefois affece a un autre bateau.

Un moyem pourrait etre de reprendre une numerotation, a partit du 1000, ou du 2000,
Si le 2003 est dispo, je suis preneur, le 2005 aussi...
Si un bateau construit juste apres ezennVad (600) sort de restauration , et cherche un numero "chronologique", OICO lui offre le 2601
J'ai lu plus haut sur un post, une numeotation B000 pourquoi pas
Je pourrais avoir le B007 ? (Vous ne me verrez pas pour autant barrer en smocking)
A+
Manu
ET
 

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par YannDH » 19 05 2014 20:38

La commission a accouché, en marge des discussions sur la numérotation, d'un bien joli document rédigé par OJM : LE PETIT BELOUGA ILLUSTRE
Webmaster OICO
Avatar de l’utilisateur
YannDH
Administrateur
 
Message(s) : 735
Inscription : 26 07 2004 12:04
Localisation : Paris

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par richard » 20 05 2014 9:26

Bonjour à tous
Petit indice, qui en vaut cent, le Bélouga en temps que monotype national a eu droit à une tranche de N°réservée, c'est la tranche des 26000. 26 venait-il devant le N° d'origine ou seuls les bateaux jaugés par la FFV prenaient rang au fur et à mesure des inscriptions?
Pour la petite histoire, j'ai fait jauger Fleur Bleue il y a deux ans et le jaugeur ignorant sans doute ce détail m'a attribué un N° général soit 36932, même les pros se plantent...
L'idée d'un N° bis voire ter n'est pas mauvaise, c'est bien ce qu'on réalise pour les maisons.
Il n'est, par contre, pas du tout certain que tous les Bélougas soient connus et encore moins que tous les inconnus soient des épaves.
Bon courage

Jean paul
Ancien membre de l'asso internationale des propriétaires de Bélouga dans les années 70, j'ai fini de restaurer un Belouga Q. R. mais pas de l'améliorer.
richard
Visiteur
 
Message(s) : 91
Inscription : 05 08 2009 12:56
Localisation : Mombrier Gironde

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par davidlancry » 20 05 2014 9:48

En effet, lorsque j'ai demandé un certificat de jauge FFV pour participer à une régate en HN, la FFV m'a attribué le numéro de voile :

FRA 26645

Par-contre, l'arbitre de la régate (plus calé en Classic Yachting) m'a clairement dit de refuser ce numéro puisque je cours en Voilier traditionnel et dans ce cas nous serions autorisés à naviguer avec notre numéro de voile + C comme Classic soit :

645 C
David LANCRY
TY BARIK n°645
Avatar de l’utilisateur
davidlancry
Visiteur
 
Message(s) : 224
Inscription : 02 07 2012 23:46
Localisation : 56 Lorient

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par Thierry » 20 05 2014 10:50

YannDH a écrit :La commission a accouché, en marge des discussions sur la numérotation, d'un bien joli document rédigé par OJM : LE PETIT BELOUGA ILLUSTRE


Joli travail! Bravo! :P
GOVEAN: Lyman 15'5 - 1958
ZATTERE: Guépard N°114 - 2012

http://www.tgmp-architectes.fr
Thierry
Visiteur
 
Message(s) : 292
Inscription : 18 04 2006 15:44
Localisation : Lille - Ile aux Moines

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par richard » 20 05 2014 15:03

De plus en plus fort.
On navigue en plein délire, hilarant bien sur. La première fonction d'un N° de voile reste l'identification sous de multiples angles et donc en course. Le sectarisme des numérotations ne devrait pas avoir cours. Sous réserve que le bateau soit identifiable, dans la mesure ou il est jaugé pour l'autorité concernée et qu'il possède un marquage remarquable il est conforme. Les rencontres internationales de haut niveau peuvent faire exception mais nous n'en sommes pas là. je vois des bateaux régater en HN avec des N° de série sans encombre, seule une identification est impérative.
Bravo pour l'historique des Bélougas et affiliés on voit bien le dérapage, il existe même des coques pontées à l'unité, j'ai failli acheter un 6.60 QR Flush deck.
Pour apporter une info complémentaire après plusieurs années de révision et poilsage de mon QR 6.60 j'affirme que c'est une fabuleuse carène mais il est impératif de revoir tous les périphériques avec attention, les pires bourdes restent possibles et l'accastillage à reconsidérer complètement pour la régate ( pour un monotype national de régate c'est un comble).
Dans des régates de bon niveau on continue à s'étonner et à étonner. Dans une manche de brise il est assez joyeux de coller à un Dufour 39I ou un Rush TDF au portant et croiser longuement avec un First 41S5 au prés. Bon mais les winchs sont morts, avis aux possesseurs de Barton montage Matonnat totalement hors temps, Changez les ! Les cliquets et leurs supports ne tiennent pas en course. Mais quel bateau, quel passage dans le clapot.
Ancien membre de l'asso internationale des propriétaires de Bélouga dans les années 70, j'ai fini de restaurer un Belouga Q. R. mais pas de l'améliorer.
richard
Visiteur
 
Message(s) : 91
Inscription : 05 08 2009 12:56
Localisation : Mombrier Gironde

Re: Consultation sur la numérotation des bélougas

Message par Marc WOLFF » 20 07 2014 18:37

Je suis propriétaire du bélouga 700 construit en 1965 par MATTONAT. (N° de voile et plaque sur le bateau). Amarré à Gujan-Mestras (Bassin Arcachon).
Marc WOLFF
Visiteur
 
Message(s) : 5
Inscription : 19 12 2011 0:49
Localisation : Gujan-Mestras

Précédent

Retour vers Parlons technique, réflexions et impressions

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron