points névralgiques

vous restaurez, réparez ou simplement entretenez... vous recherchez une solution à votre problème...

points névralgiques

Message par AlainDH » 10 06 2010 21:51

Un collaborateur de YACHTING CLASSIQUE pose la question suivante pour alimenter la fiche qu'il veut faire tout prochainement sur le "bélouga d'occasion" (On a 3 à 4 jours pour réagir !!!)

QUESTION :

Vous envisagez d'acquérir un bélouga (bois ou polyester). Quels sont les points qui mobiliseront particulièrement votre attention ? Quels éléments sont déterminants pour vous ?
AlainDH
AlainDH
Administrateur
 
Message(s) : 926
Inscription : 26 07 2004 11:26
Localisation : région nantaise

Message par Thierry » 11 06 2010 13:20

- Puit de dérive
- Etat des quilles de bouchain
- Membrures
- Liaison coque/pont
GOVEAN: Lyman 15'5 - 1958
ZATTERE: Guépard N°114 - 2012

http://www.tgmp-architectes.fr
Thierry
Visiteur
 
Message(s) : 292
Inscription : 18 04 2006 15:44
Localisation : Lille - Ile aux Moines

points sensibles

Message par richard » 11 06 2010 14:03

spécifiquement au QR :
- Bouchain au maitre bau (fissures, infiltrations dans la mousse)
- Intérieur du puit de quille
- état de la quille
- Contre liston si équipé de chandeliers de filières

Voir le bateau quille sortie.
Ancien membre de l'asso internationale des propriétaires de Bélouga dans les années 70, j'ai fini de restaurer un Belouga Q. R. mais pas de l'améliorer.
richard
Visiteur
 
Message(s) : 91
Inscription : 05 08 2009 12:56
Localisation : Mombrier Gironde

Message par Olivier JAMBU-MERLIN » 11 06 2010 18:51

Pour les polyesters dériveurs cockpit long / roof court (Wauquiez & de Possesse):
. il y a une quille en bois noyée dans le plastique; vérifier l'état de sécheresse ou de pourriture. Pas très facile à faire, je vous l'accorde !
. fond du cockpit et pont avant en sandwich balsa... à 40 ans, çà craint un peu.

OJM
Olivier JAMBU-MERLIN
Visiteur
 
Message(s) : 152
Inscription : 01 10 2004 10:57
Localisation : NANTES

Message par AlainDH » 12 06 2010 10:20

1-Concernant un bateau en bois, il faut effectuer un examen sérieux de la coque à l'aide d'un outil pointu (couteau, pic quelconque) afin de tester l'état des bordés et de la structure(pièce de quille, étrave, membrures et lisses.) Cet examen est long à effectuer car il faut sonder très régulièrement et partout en insistant sur les assemblages pour détecter les faiblesses.
2- le second point important est effectivement le puits de dérive et particulièrement le sommier : partie de jonction puits/coque.
3- bien observer également le brion, assemblage quille/étrave et la bonne fixation des bordés sur l'étrave
4- avoir un œil sur le calfatage des bordés
5-vérifier l'état des jointures coque/pont, pont/roof qui sont souvent masquées par des "cache-misère". Il est bon d'observer à l'intérieur du roof les traces de rouille ou d'humidité
6- Voir l'état des cadènes de haubans et leur fixation, idem pour les ferrures de gouvernail...

Tous ces éléments ne sont que des pistes d'investigations qui doivent vous aider à forger votre "intime conviction" !!!
AlainDH
AlainDH
Administrateur
 
Message(s) : 926
Inscription : 26 07 2004 11:26
Localisation : région nantaise


Retour vers Parlons technique, réflexions et impressions

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron